Le 22 avril 1959, 55 ans avant notre ère, l’enregistrement de Kind of Blue était bouclé.

Il y a 55 ans, Miles Davis finissait ce petit bijoux, une référence de Cool Jazz. Et le premier morceau de cet album : So What — “Et alors ?”. Titre un peu provoque mais tellement bon à écouter et ré-écouter. L’histoire raconte que c’est son ami Denis Hopper qui lui disait souvent “So What?”.

Dans le studio, peu d’indications au sextet, très peu de prises et un cachet “So Miles”. Un groupe qui comporte entre autre Bill Evans, Paul Chambers et surtout John Coltrane au saxo ténor — j’y reviendrais certainement dans un autre poste, écrire quelques lignes sur ce saxophoniste hors-norme.

Écoute donc ces premiers accords au piano, ces premières pincées de contrebasse puis cette rythmique reconnaissable entre mille : contrebasse, piano et batterie. Puis ces deux notes soufflées au sax et à la trompette.

Les autres morceaux ne sont pas en reste non plus : All Blues, Flamenco Sketches, … Cinq poèmes délicats, quarante-cing minutes qui coulent : un bon bain chaud, des bulles, une petite brise de printemps au soleil, le chat qui ronronne au pied du lit, les joues roses d’un bébé en sortie de sieste, un thé parfumé en lisant un bon bouquin, … Et puis ce nom : “Kind of Blue“. Quel bleu tu vois toi quand t’écoutes ce Jazz ? Un bleu moelleux, onirique, intemporel.

Composition entrée dans les standards de Jazz, je t’invite aussi à écouter aussi ces deux reprises :

Le nom de ce site est un hommage à la musique, au Jazz, à cette mélodie poétique et parfois à un style un peu… “et alors ?”.